ACTUALITÉS

Région bruxelloise
"Compensons la perte de parking en voirie en mutualisant les moyens"
Le vendredi 8 novembre 2019

Ce mercredi 6 novembre, Marc Loewenstein, député bruxellois, était l’invité de Fabrice Grosfilley sur BX1 pour un débat sur la suppression des places de parkings en voirie à Bruxelles.

Compensation des places perdues

Pour Marc Loewenstein, la suppression des places de parking en voirie est une bonne chose si une compensation est mise en place. « Oui, les Bruxellois doivent se réapproprier leur ville et donc il faut supprimer des places de stationnements en voirie. Surtout que l’on sait que beaucoup de voitures restent stationnées presque sans bouger. Maintenant, dans les dispositifs du projet, il était prévu de les compenser significativement. Or, depuis 5 ans, on a lancé cette dynamique de suppression sans pour autant appliquer la méthode de compensation. C’est à ce niveau là que nous ne sommes pas d’accord. Qu’on supprime 65.000 places dans le plan Good Move, c’est une chose. Mais la question reste comment va-t-on créer des alternatives pour les personnes qui tournent en rond pour trouver une place de parking en rentrant chez eux le soir ? »

Attention aux usagers faibles

Si les aménagements ne suivent pas, il y a un risque pour les usagers faibles. « Par exemple, c’est important d’avoir « des drop-off zone » pour les modes alternatifs de mobilité, nous sommes d’accord. Mais c’est tout aussi important de trouver des solutions pour éviter que des personnes en manquent de places de parking ne se garent n’importe où comme sur des passages pour piétons. Ça risquerait de créer des dangers pour les usagers faibles. »

Des alternatives existent déjà

« DéFI demande l’application de ce qui est prévu dans la loi » explique le député bruxellois. « C’est-à-dire la compensation significative hors voirie des places supprimées en voirie. Toutefois, nous émettons des réserves sur la construction de parkings hors voirie. Pourquoi ? Parce qu’il faut trouver l’espace dans des quartiers denses déjà en manque d’espace. Pour DéFI, il faut travailler différemment en mutualisant les espaces existants. Le plus réaliste est d’utiliser ce qui existe déjà. Par exemple, un peu plus de 10.000 places de stationnement sont propriété des sociétés de logements publics de la Région bruxelloise. Or, seul 60% sont occupées. Parce que, par exemple, les locataires ne sont pas propriétaires d’une voiture. Si on pouvait permettre à des riverains d’ accéder à ses places de parking ont résout déjà une partie du problème. »

Dans la même rubrique
“DéFI doit être le parti de l’émancipation et de la réussite sociale”
Présidence de DéFI “DéFI doit être le parti de l'émancipation et de la réussite sociale”
Rendez-vous au Congrès électif à la présidence !
Présidence de DéFI Rendez-vous au Congrès électif à la présidence !
« L’élargissement du Ring va à l’encontre de la logique et transformerait Bruxelles en aspirateur à voitures »
Région bruxelloise "L’élargissement du Ring va à l'encontre de la logique et transformerait Bruxelles en aspirateur à voitures"
Découvrez les infos pratiques & les programmes des candidats !
Présidence de DéFI Découvrez les infos pratiques & les programmes des candidats !
Antoinette Spaak : « Charles Michel est parti de très mauvaise façon. C’est un abandon de poste »
Grand entretien Antoinette Spaak : "Charles Michel est parti de très mauvaise façon. C’est un abandon de poste"
Dépôts clandestins : « Mettons fin au sentiment d’impunité de certains pollueurs »
Anderlecht Dépôts clandestins : "Mettons fin au sentiment d'impunité de certains pollueurs"