ACTUALITÉS

Sécurité routière
Jonathan de Patoul : « Il y a une discrimination entre les candidats au permis »
Le dimanche 12 juillet 2020

Dans La Capitale de ce vendredi 10 juillet, le député bruxellois DéFI Jonathan de Patoul dénonçait la discrimination entre les candidats au permis de conduire.

Des inégalités suite à la crise sanitaire

Jonathan de Patoul a interpellé la ministre bruxelloise de la Sécurité routière et lui a fait part de ses inquiétudes quant aux conséquences de la crise du Coronavirus sur le bon déroulement de l’acquisition du permis B. Examens annulés ou reportés, documents expirés, « La situation des candidats au permis de conduire de catégorie B semble singulièrement se compliquer ces dernières semaines. »

Le permis de conduire provisoire est géré par le fédéral et une prolongation de la validité de celui-ci est prévue jusqu’au 30 septembre. « Il s’agit d’une discrimination pour ceux dont le permis arrive à échéance juste après le 30 septembre. Ceux-là ont tout autant été pénalisés par le confinement », précise le député DéFI.

Permis : 400 examens annulés

Suite à la question de Jonathan de Patoul, la ministre Groen a répondu : « Environ 400 examens ont dû être annulés à la suite de la pandémie. Tous les examens ont pu reprendre à partir du 25 mai. Il n’y a pas eu de gestion des calendriers, puisque les centres ne savaient pas quand ils pourraient reprendre leurs activités et ont été informés assez tardivement des dates de reprises. Une fois la décision prise, les candidats ont été contactés et priorité leur a été donnée pour la reprise. Afin de limiter l’affluence et les attroupements aux centres d’examen, ces derniers ont mis en place un système de réservation pour tous les examens. Les candidats sont libres de prendre rendez-vous au moment qui leur convient le mieux. Tous n’ont pas encore pu s’inscrire, pas forcément pour une question de manque de place, mais souvent pour une question de convenance personnelle. »

Un arrêté de pouvoirs spéciaux à effet rétroactif

Un projet d’arrêté avait été validé par le Gouvernement bruxellois pour prolonger la validité des documents concernés (à l’exception du permis provisoire, compétence fédérale), mais le caractère urgent a été rejeté par le Conseil d’Etat. Après ce rejet, un nouveau texte a été présenté et validé le 2 juillet dernier par le gouvernement et « entrera en application à la suite de sa publication au Moniteur belge », précise Elke Van den Brandt.

Cette semaine, notre député bruxellois DéFI Jonathan de Patoul a interrogé la ministre de la Mobilité. Le processus d’obtention du permis est fort coûteux et la situation des candidats semble singulièrement se compliquer ces dernières semaines.

Dans la même rubrique
DéFI demande une phase test complémentaire et de nouveaux critères d’évaluation transparents
Bois de la Cambre DéFI demande une phase test complémentaire et de nouveaux critères d’évaluation transparents
« Ne sous-estimez pas la colère et la souffrance qui irriguent ce pays aujourd’hui »
déclaration gouvernementale "Ne sous-estimez pas la colère et la souffrance qui irriguent ce pays aujourd’hui"
Opération récolte de croquettes
bien-être animal Opération récolte de croquettes
« Bruxelles est incontournable ! »
Interview de rentrée "Bruxelles est incontournable !"
Avec Antoinette Spaak, DéFI et la Belgique perdent une grande dame de la politique
disparition Avec Antoinette Spaak, DéFI et la Belgique perdent une grande dame de la politique
DéFI va investir pour vous défendre, vous rassembler et fédérer le plus possible
Fête nationale DéFI va investir pour vous défendre, vous rassembler et fédérer le plus possible