ACTUALITÉS

Présidence de DéFI
“DéFI doit être le parti de l'émancipation et de la réussite sociale”
Le lundi 2 décembre 2019

Ce dimanche 1er décembre, François De Smet a été élu à la tête de DéFI. Il a décroché 62,3 % des voix en seul tour de scrutin et succède donc à Olivier Maingain. Toute la presse francophone a donné de l’écho à cette élection interne historique. 

DéFI doit…

En tant que député fédéral, François De Smet bénéficiera d’une tribune importante. “Le choix d’être Président de parti et député fédéral est stratégique. Nous n’avons pas les moyens de financer le salaire d’un président de parti. Ce mandat est donc bénévole. Mais surtout, cela donne accès à la tribune pour délivrer nos messages. Et puis, c’est dans les couloirs du Parlement que se font aussi les contacts.»

Aux yeux de notre nouveau président, DéFI doit être le parti « de l’émancipation et de la réussite sociale« , porteur d’une « transition écologique déterminée et pragmatique » qui « assume l’économie de marché » et investit dans les nouvelles technologies sans « avoir peur du mot métro« . François De Smet n’abandonnera pas non plus le combat pour la laïcité « qui permet aux croyants et non-croyants de vivre ensemble, organise, apaise, prône le respect, la mixité et le mélange, et qui doit être porté avec la lutte contre les discriminations. »

Au niveau fédéral

Je reste vigilant sur la situation au fédéral où j’ai déjà un pied puisque j’allais avec Olivier Maingain aux rencontres avec l’informateur Paul Magnette. Un gouvernement arc-en-ciel est le seul gouvernement où nous pourrions avoir du poids. J’avoue qu’un gouvernement sans la N-VA serait déjà quelque chose de positif. Je trouverais dommage de ne pas aller jusqu’au bout de la piste arc-en-ciel. Je ne crois pas du tout qu’un nouveau round avec la N-VA apportera quelque chose. Ce parti veut diviser le pays. En plus, on sait désormais qu’il n’est pas fiable puisqu’il a largué son propre gouvernement sur une thématique sociale. Gouvernons avec ceux qui ont envie de gouverner ! »

Défendre les francophones

« La meilleure manière de défendre les francophones auxquels notre parti reste attaché est de sauver le pays », a défendu François De Smet dans sa première allocution présidentielle. « C’est en Belgique que les francophones veulent vivre, pas en République flamande, pas non plus dans un État Wallonie-Bruxelles constitué en réaction à la victoire supposée inéluctable du nationalisme flamand. »

Parmi les objectifs que notre nouveau président vise pour les années à venir, il y a également l’envie de s’étendre au reste de la Belgique. « On veut renforcer notre ancrage en Wallonie. Il est temps de sortir de notre bastion bruxellois et de constituer une nouvelle force. Il faut également redonner du sens au libéralisme ».

Organisation interne

François De Smet confirme qu’un travail sur l’organisation interne du parti sera sa priorité cet hiver : « Je vais veiller à ce que les élections internes prévues fin janvier se déroulent au mieux. On doit renouveler toutes les sections et élire un nouveau secrétaire général. C’est le début d’une mue de DéFI. » Pour mener à bien sa démarche, il compte réaliser « un cadastre des talents ». Les bonnes personnes sont-elles à la bonne place ? 

« Soyez durs sur les idées, fermes sur les principes,… mais soyez toujours respectueux des personnes. Rappelez-vous que même le pire de vos adversaires à une mère, un conjoint, des enfants qui souffrent pour lui« , a conclu François De Smet lors du Congrès du 1er décembre.

Retrouvez les articles de La Libre, La Libre web, Le Soir, Le Soir +, La Dernière Heure, La Capitale, L’Avenir.

Retrouvez les interviews de ce lundi 2 décembre sur La Première, Bel RTL, LN24 et BX1

Dans la même rubrique
Rendez-vous au Congrès électif à la présidence !
Présidence de DéFI Rendez-vous au Congrès électif à la présidence !
« Compensons la perte de parking en voirie en mutualisant les moyens »
Région bruxelloise "Compensons la perte de parking en voirie en mutualisant les moyens"
« L’élargissement du Ring va à l’encontre de la logique et transformerait Bruxelles en aspirateur à voitures »
Région bruxelloise "L’élargissement du Ring va à l'encontre de la logique et transformerait Bruxelles en aspirateur à voitures"
Découvrez les infos pratiques & les programmes des candidats !
Présidence de DéFI Découvrez les infos pratiques & les programmes des candidats !
Antoinette Spaak : « Charles Michel est parti de très mauvaise façon. C’est un abandon de poste »
Grand entretien Antoinette Spaak : "Charles Michel est parti de très mauvaise façon. C’est un abandon de poste"
Dépôts clandestins : « Mettons fin au sentiment d’impunité de certains pollueurs »
Anderlecht Dépôts clandestins : "Mettons fin au sentiment d'impunité de certains pollueurs"