ACTUALITÉS

1,8 kilo de cannabis retrouvés dans un logement social
Le vendredi 11 mars 2016

Article de presse : Sudpresse du Vendredi 11 Mars 2016     Auteur :  SÉBASTIEN PORCU

 

Le locataire permettait aux dealers de l’utiliser

Une source nous informe que le service BAC (Brigade Anti-criminali-té) de la zone Midi a mis la main, le 5 mars, sur quatre personnes impliquées dans un trafic de drogues. Ces dernières se livraient à leurs activités dans l’appartement d’un logement social situé au square Albert Ier à Anderlecht.

Selon nos informations, le 1er mars dernier, une équipe de la brigade BAC (Brigade Anti-criminalité) de la zone Midi a mis la main sur un dealer qui se trouvait sur un parking du square Albert Ier, en collaboration avec le Koban Uneus de Saint-Gilles, à Anderlecht. «L’intéressé a été trouvé avec 880 euros sur lui et 60 grammes de stupéfiants. Il a été mis à la disposition du parquet de Bruxelles et a été relaxé», nous souffle-t-on. L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais voilà, quatre jours plus tard, le 5 mars donc, la brigade BAC retombe sur le même individu. «On retrouve en sa possession 440 euros liés à la vente de stupéfiants et on constate, en plus, qu’il est en séjour illégal».

UNE PLANQUE

L’homme aurait alors avoué occuper un appartement situé au 4e étage au numéro 14 du square Albert Ier. Deux membres de la brigade se rendent alors à l’étage en question et sentent une forte odeur de cannabis provenant de l’intérieur. Ils font ensuite irruption dans l’appartement et découvrent deux individus affairés à conditionner de la marijuana. 107 pacsons et 91 boulettes de résines seront retrouvés par la BAC. Une prise équivalente à 1,8 kilo a pu être récupérée. Les trois hommes ont été arrêtés par la brigade et conduits au poste. Une heure plus tard, un qua-trième homme s’est présenté à la police, il s’agissait du locataire de l’appartement du logement social. Ce dernier mettait son appartement à disposition des dealers. Les quatre individus ont été mis à la disposition du parquet de Bruxelles.

Suite à cette information, Alain Kestemont (DéFI) le chef de groupe au conseil de police de la zone Midi, a directement interpellé le bourgmestre et le col-des échevins à ce sujet en déposant une question écrite.

«Ce n’est pas la première fois que les appartements sociaux de la SA Foyer anderlechtois situés au square Albert sont concernés par des opérations de police visant à démanteler des réseaux de vendeurs de stupéfiants», regrette-t-il.

Il a également demandé si des sanctions comptaient être prises à l’encontre des locataires impliqués dans de tels faits et, éventuellement, le renvoi de ces derniers. Nous avons tenté de joindre le président du Foyer anderlechtois, Guy Wilmart, mais ce dernier était en convalescence. Son vice-président Didier Bertrand ne nous a, quant à lui, pas rappelés suite au message laissé son répondeur.

-SÉBASTIEN PORCU      sudpresse

 

 

 

 

 

Dans la même rubrique
Nouvelle question écrite au Président du collège de Police de la Zone de Police Midi
Nouvelle question écrite au Président du collège de Police de la Zone de Police Midi
Investissons dans nos services de police
Investissons dans nos services de police
Prenons nos responsabilités avec les PME
Prenons nos responsabilités avec les PME
Michou et son DéFI en mauve et blanc
Michou et son DéFI en mauve et blanc
Stop au survol intensif de Bruxelles !
Survol aérien Stop au survol intensif de Bruxelles !
Urbanisme, rénovation et énergie : un tour d’horizon !
Urbanisme, rénovation et énergie : un tour d’horizon !